Youtube  Slideshare  RSS  Linkedin  Viadeo

Du clic au cléA en Auvergne-Rhône-Alpes

CLIC-CLEA

Journée d'échanges, le 22 janvier 2016, sur la mise en place
de la nouvelle certification professionnelle CléA, avec le CRI Auvergne

Depuis plus de cinq ans, chaque début d’année, le CRI Auvergne organise un séminaire de travail sur la thématique croisée, assez peu traitée en France, «Numérique & illettrisme», comme si les technologies digitales n’étaient pas vraiment à la portée et au menu des adultes peu qualifiés !

Au fil des ans et selon l’actualité de notre secteur d’activité, d’une particulière richesse avec la préparation, la promulgation, et enfin, la mise en œuvre de toutes les briques de la réforme de la formation professionnelle de mars 2014, ces journées ont permis d’aborder successivement les thématiques, en résonance l’une avec l’autre, suivantes :  «La FOAD et les adultes peu qualifiés» ; «Apprendre dans la société numérique» ; «Savoirs, numériques et territoires» ; «De la lutte contre l’illettrisme à la littératie numérique» et «Opportunités de la réforme professionnelle». Le 22 janvier 2016, le CRI Auvergne a réuni une quarantaine de participants, d’horizons divers, dans les locaux du Conseil Régional «Auvergne-Rhône-Alpes» à Clermont- Ferrand pour échanger sur la thématique : «Littératie numérique et S2CP(1) : du Clic au CléA». Cette réflexion s’inscrit dans le travail de concertation, initié par le Conseil Régional et mené par le CRI d’Auvergne avec l’ensemble des acteurs(2)

Le 21 janvier 2016, le COPANEF(3) lançait le site officiel CléA (www.certificat-clea.fr) sur lequel on peut trouver toute une série d’informations facilitant, à la fois la compréhension des enjeux de ce nouveau certificat (avec des vidéos explicatives et des témoignages(4)), et aussi, la liste des contacts département par département, pour enclencher les quatre phases : conseil (pour informer et impliquer), évaluation (détermination des points forts), formation (renforcement des compétences) et/ou de certification (présentation d’un dossier à un jury). Le lendemain de ce lancement national, à l’initiative du CRI en région, nous avons pu échanger entre acteurs concernés (membres du COPAREF(5), représentants du CR, OPCA, opérateurs CléA comme les réseaux AFPA et GRETA, acteurs des dispositifs de lutte contre l’illettrisme, éditeurs, etc…) les informations à notre disposition pour mieux apprécier les conditions d’une montée en charge de cette certification professionnelle innovante, voulue par les partenaires sociaux et les puissances publiques (Etat et régions).

L’enjeu est de première importance ! Deux fondements structurent cette réforme : faciliter la rénovation de l’offre de formation (basée sur la valorisation des compétences), pour tenir compte de la nouvelle donne évolutive sociétale, en partie portée par l’irruption des écrans dans toutes les sphères de nos vies et favoriser (enfin) les adultes qui ont le plus besoin de la formation, c’est-à-dire les très nombreux actifs peu qualifiés, dont ceux en situation d’illettrisme, qu’ils soient salariés ou demandeurs d’emplois. C’est à ce double titre que le nombre de certificats, délivrés dans chaque région via les commissions mises en place par chaque COPAREF, pourrait être un indicateur tangible de la réussite collective (ensemble des acteurs) de cette réforme systémique, dynamique et… quelque peu problématique, au vu de sa complexité dans un timing relativement serré.

Voici quelques points clés issus de nos échanges :

- Le certificat CléA ne vise pas directement les adultes en situation d’illettrisme, mais ces personnes sont fortement concernées par les dispositifs de formation menant à cette certification dans une société de plus en plus «numérisée», à condition d’être efficacement informé, impliqué, accompagné, formé et valorisé, pour s’inscrire dans la dynamique européenne d’apprentissage tout au long de la vie (compétence apprendre à apprendre) ; en se rappelant que l’on vise prioritairement les adultes les moins qualifiés.

- Le CléA est la certification du Socle de Connaissances et de Compétences Professionnelles (S2CP) qui comprend sept domaines de compétences(6) (dont le numérique) que chaque adulte peut valider, partiellement ou totalement, sur une durée de cinq ans, en mobilisant ses droits de formation (CPF en particulier, mais aussi plan de formation et autres), éventuellement abondés par Pôle Emploi, AGEFIPH, OPCA, Entreprise, Région ou par la personne elle-même.

- Passant d’une obligation fiscale à une obligation sociale, le CléA est une réponse opérationnelle pour les entreprises, en particulier les TPE et PME-PMI. Cette certification, liée au dispositif S2CP, est une certification interprofessionnelle forte, car reconnue par tous les partenaires sociaux (salariés et employeurs).  Elle constitue ainsi une vraie solution pour répondre efficacement (tant pour la compétitivité coté entreprise, que pour l’employabilité ou la mobilité, coté salarié) aux nécessaires entretien, développement et reconnaissance des compétences de tous les salariés, y compris, et surtout, les moins qualifiés. La détention du CléA pourrait être un nouveau critère d’embauche, un levier pour la mobilité des actifs, une plus-value pour son passeport formation/portofolio ou un pass pour des formations qualifiantes, comme à l’AFPA, par exemple.

- Une dynamique personnelle motivante car adaptée, non stressante et stimulante de renforcement de ses compétences. Sans niveau d’entrée préalable, le CléA vise à encourager tous les actifs à s’engager dans la dynamique positive, étape par étape, pour mieux anticiper les évolutions dans le monde du travail.

- CléA est une brique en résonance avec d’autres en particulier le CPF (mais aussi le CEP, la VAE et autres) et en nécessaire complémentarité avec les actions menées sous la responsabilité des grandes régions, en cours de fusion… et, depuis la réforme, compétentes en ce qui concerne la lutte contre l’illettrisme.

- Seuls les opérateurs habilités au plan national (six réseaux(7)) peuvent assurer la prestation d’évaluation et la prestation de formation pour constituer, avec l’apprenant, son dossier qui sera présenté à la commission régionale (voir note de bas de page pour les habilitations régionales(8)). La prestation d’évaluation est prise en charge forfaitairement à 600 Euros par évaluation préalable et 300 Euros pour l’évaluation finale. Le financement est assuré exclusivement, et sous conditions, par le FPSPP pendant la période d’expérimentation de sept 2025 à Juin 2016. La durée de la formation est laissée à l’appréciation de chaque opérateur, selon les besoins et les disponibilités de l’apprenant, et des financements mobilisés.

Cette rencontre des acteurs en Auvergne-Rhône-Alpes a été l’occasion de mettre en évidence l’enjeu important que représente une première certification partagée, reconnue par tous les acteurs.  Chacun a convenu de la nécessité d’une information adaptée au sein de l’entreprise d’une part, ou par les prescripteurs auprès des demandeurs d’emploi d’autre part, complétée d’un accompagnement pour une réelle implication des bénéficiaires qui devrait conduire à la promotion des personnes salariées ou non.

 

Danielle Aspert (Directrice du CRI) et Jean Vanderspelden (Consultant ITG et membre du FFFOD)

www.cri-auvergne.org & www.iapprendre.fr – 27 janvier 2016

_______

(1) Socle des Connaissances et Compétences Professionnelles, dispositif de formation lié à la réforme de la formation professionnelle de mars 2014.

(2) Voir sur le site du CRI Auvergne http://www.cri-auvergne.org/concertation-regionale-illettrisme-0 et sur le Sccop.it du réseau des CRI http://www.scoop.it/t/clea-1 

(3) COmité PAritaire interprofessionnel National pour l’Emploi et la Formation – Informations : www.certificat-clea.fr & contact : info@certificat-clea.fr  

(4) Voir en particulier le témoignage de Marylin https://youtu.be/AqWy8hecyE8 qui a reçu des mains du Président du COPANEF le premier CléA remis lors de journée de lancement national du site www.certficat-clea.fr. Marylin a été accueillie, évaluée, formée et accompagnée par l’équipe de l’APP/ACPM de Brignoles en région PACA – www.app-reseau.eu  

(5) COmité PAritaire interprofessionnel Régional pour l’Emploi et la Formation

(6) Voir vidéo 2’ 48 en ligne du COPANEF : https://youtu.be/1jhmxiHtIZ0U 

(7) APP, AFPA, GRETA, INFREP, 2A2C et UROF, au plan national pour les prestations d’évaluation et de formation.

(8) Les opérateurs peuvent aussi être habilités au plan régional par chaque COPAREF et par les branches professionnelles, mais uniquement sur la prestation formation. Suite à un appel d’offre, le COPAREF a habilité : AFORMAC, AFPI Auvergne, INFA, le groupement des CFA inter-professionnel, d’Auvergne, et trois MFR : Escurolles, Saint Léopardin d’Augy et Vermines.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le FFFOD, le forum des acteurs de la formation digitale – 4 Avenue du Stade de France, 93210 Saint-Denis - +33 (0) 966 96 06 52