Youtube  Slideshare  RSS  Linkedin  Viadeo

Non classés

Ressources multimédias pour l'autoformation accompagnée

L’APapp, l’Espace autoformation de la Bibliothèque George Pompidou, le Centre-Inffo, le Carrefour numérique de la Cité des Sciences et Eduter proposent  le 13 mai 2008  à  Paris (Bpi) une journée de présentation de «Ressources multimédias pour l’autoformation accompagnée & premiers niveaux de lecture» avec la participation de l’ANLCI  (Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme).

AU PROGRAMME

Puce Le matin
Présentation des ressources par les éditeurs :
- Cédérom «Coach Adultes» présenté par Frédérique Combreau – Editeur Genyx – www.genyx.fr – Saint-Etienne
- Ressource Emile «Ensemble Multimédia pour l’Individualisation Lire et Ecrire» suite à une production partenariale en région Nord-Pas-de-Calais - Présentation assurée par Anne-Marie Bourgesse (GIP/FCIP académie de Lille) et Bruno Vanhille (CUEEP) – Lille
- Cédérom «Lettris» présenté par Jean Mesnager – Nathan – www.nathan.fr – Paris
- Cédérom «Idéographix 3» de l’AFL – www.lecture.org – présenté par Monique Huot Marchand – FAIRE – Paris.
Présentation des travaux du forum permanent des pratiques de l’ANLCI sur les usages des TIC pour les personnes en situation d’illettrisme par Elie Maroun – ANLCI – www.anlci.fr – Lyon.

Puce L’après-midi
Possibilité de consulter certaines ressources multimédias présentées le matin, plus les ressources disponibles à «Espace Autoformation» de la Bpi sur cette thématique.
Inscription gratuite mais obligatoire, toutes les informations : en lien.

La formation professionnelle en question

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN FRANCE

Puce L’état des lieux et avis du COE (Conseil d’Orientation pour l’Emploi) sur la formation professionnelle ont été publiés le 08 avril 2008. Document téléchargeable : Etat des lieux et Avis.

Puce Bilan de la FFP (note de Atout Compétences – lettre de l’ARF Poitou-Charentes du 11/04/08)
L’Observatoire économique de la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle) vient de dévoiler les grandes tendances de l’offre de formation privée (des organismes adhérents FFP) en 2006 dans son Enquête annuelle (voir l'enquête annuelle). Il ressort que 56 % de l’activité est réalisée dans 3 domaines : les formations spécifiques à un métier (27%), les formations linguistiques (17 %) et les formations générales pré professionnelles et d’insertion (12 %). L’informatique représente 7 % de l’activité. Les anticipations à la hausse concernent notamment les formations liées à l’ingénierie de formation et à la pédagogie.
Point majeur de l’enquête : la montée des demandes de dispositifs individualisés sanctionnés par un diplôme. La part du DIF dans l’activité des organismes est passée de 1,2% en 2005 à 4,4 % en 2007 avec en perspective 7,8 % en 2008. D’ailleurs, 42 % des organismes ont entrepris une action promotionnelle spécifique en 2007 (contre 36 % en 2006). L’Observatoire note également une demande accrue de VAE qui émane pour 76 % de particuliers.
Autre constat, 68 % des organismes de formation privés mènent une politique de partenariat avec d’autres organismes : 83 % avec d’autres organismes privés, 17 % avec des organismes para-publics et publics, notamment avec les universités.

Puce Une étude comparative de la Cegos dans sept pays européens
A propos de l’étude, vous trouverez :
. sur le site pourseformer.fr
    - article présentant l’étude « Formation professionnelle : dépenser plus pour former moins ? » : l'article.
    - entretien de Jacques Coquerel, président du directoire du Groupe Cegos, sur pourseformer.fr : « Il serait utile d’avoir un système plus simple, plus lisible. Et cohérent dans le temps… ». L'entretien.
. un article de 01net du 21 mars : e-learning : la Cegos multiplie ses offres
L’étude : sur le site de la Cegos.

Puce Une émission radio
L’émission de France Inter du samedi matin « Rue des Entrepreneurs » consacrait l’émission du samedi 5 avril à la Formation professionnelle sous le titre « À qui profitent les milliards de la formation professionnelle ? ». Pour écouter l’émission : le lien vers le site.
Un dossier spécial du Monde Economie en date du 8 avril 2008 « Où va l'argent de la formation professionnelle ? » avec les articles : Formation professionnelle : une remise à plat délicate et sans cesse différée ; Tous les rapports constatent une insuffisance des contrôles ; De grosses failles dans la gestion des fonds ; "Forger l'outil d'un droit individuel à l'employabilité"

Le numéro 16 de la revue "Savoirs" est paru

Le numéro 16 de la revue Savoirs : Quels dialogues entre chercheurs et consultants ?

Éditorial
Note de synthèse
Xavier Baron – Quels dialogues entre chercheurs et consultants ? Les débats sur l’intervention en organisations
Rebonds
Philippe Carré – Réconcilier pragmatisme et théorisation
Jean-Pierre Bouchez, – Consultants versus chercheurs : une dichotomie à relativiser ?
Pierre Caspar – Les consultants sont-ils ce que l’on dit d’eux ?
Numéro 16 de la revue SavoirsArticles de recherche
Corinne Mérini et Pascale Ponté – La recherche-intervention comme mode d’interrogation des pratiques
Annie Jézégou – Formation ouverte et autodirection de l’apprenant
Notes de lecture
Chr. Heslon (dir.) – Petite psychologie de l’anniversaire (Pierre Dominicé)
Fr. Frétigné – L’appétence pour la formation. Une entreprise de rationalisation du flou (Paul Santelmann)
S. Enlart – Concevoir des dispositifs de formation d’adultes: du sacre au simulacre du changement (Philippe Carré)
G. Pinte – La CFTC-CFDT et la formation permanente (Paul Santelmann)
Vie de la recherche
Les lieux de production de la recherche en formation des adultes :
Les réseaux européens
Thèses soutenues
Sur le site de la revue : l'éditorial et les résumés des articles de recherche

e-learning 2.0 : a second life for e-learning

Les 1, 2 et 3 octobre 2008, à Charleroi, séminaire EFODL « e-learning 2.0 : a second life for e-learning ».

L’arrivée du Web 2.0 et des technologies qui y sont liées laissent entrevoir de nouvelles perspectives pour l’e-learning.  D’aucuns souhaitent depuis un certain temps faire disparaître le « e » arguant du fait que l’enjeu est l’efficacité pédagogique quels que soient les outils utilisés.

Ce nouveau monde du Web met l’utilisateur au cœur du système. La création du contenu de cette immense bibliothèque n’est plus réservée à une élite : nous sommes tous invités à y participer.  Cela entraîne inévitablement une cacophonie allant du pire au meilleur.  Les règles, les comportements, les usages sont à redéfinir par la communauté des utilisateurs.

Interdire, réglementer, punir les dérives… ne servira probablement pas à remettre de l’ordre dans ce foisonnement de ressources.  Par contre, éduquer et former, tel est l’enjeu d’aujourd’hui et de demain.

Même pour les formateurs, les enseignants, les décideurs, il est difficile de ne pas se laisser dépasser par ces nouvelles pratiques. Cette conférence a pour objectif de faire un tour d’horizon des usages pédagogiques basés sur les outils du Web 2.0.

Le site : http://www.efodlseminars.eu/charleroi/
Appel à proposition

Le groupe d'experts Eduter livre une définition de l'individualisation de la formation lors des rencontres du fffod

Dépêche AEF n°94304 du 7 avril 2008 de Cyril Duchamp.
Le texte ci-dessous est reproduit avec l’aimable autorisation de l’AEF - le site de l’AEF : www.aef.info.

Le concept d'individualisation de la formation renvoie à des pratiques diverses. Après plus de vingt ans d'utilisation de la notion de formation individualisée, la DGER (direction générale de l'enseignement et de la recherche) du ministère de l'Agriculture, le FSE (Fonds social européen) et le Conseil régional de Bourgogne ont mis en marche le groupe de réflexion Eduter avec plusieurs partenaires dont Paris-X, le Cesi, l'Afpa ou BNP Paribas, "afin de faire le point et de clarifier [cette notion]", explique Anne-Françoise Trollat, de l'Enesad (Établissement national d'enseignement supérieur agronomique de Dijon), lors des 7e rencontres du FFFOD (Forum français pour la formation ouverte et à distance) organisées à Dijon du 2 au 4 avril 2008, à l'occasion desquelles les résultats des travaux du groupe ont été présentés. Il s'agissait de parvenir à un "consensus" d'une douzaine d'experts et ainsi "articuler une conceptualisation solide pour utiliser les mots justes et d'un travail pragmatique pour aider la pratique", souligne Philippe Carré, de l'université Paris-X (Nanterre), afin de "régler un problème de définition qui empêche les bonnes pratiques".

Une formation individualisée est "une formation qui reconnaît et prend en compte la singularité du sujet : ses besoins, son parcours, son expérience, ses acquis, ses contraintes, ses ressources, ses capacités d'autodirection, ses stratégies", selon la définition livrée par le groupe d'experts. C'est aussi "une formation qui prend en compte la dimension sociale des apprentissages dans une perspective autonomisante et de construction identitaire; une formation co-construite, négociée entre les parties prenantes, qui concrétise l'interaction entre un projet de formation institué et des projets de formation individuels. Cette formation co-construite a un impact sur le rôle des acteurs et sur l'organisation, elle est régulée et évolue au cours du temps."

CLARIFIER LA NOTION DE "MODULARISATION DE LA FORMATION"

La "modularisation", qui permet de détailler une formation par "modules", apparaît comme une notion parfois associée à l'individualisation et qu'il convient également de clarifier. Le groupe d'experts Eduter en identifie deux acceptions :

Puce la première correspond à "la mise en oeuvre d'une conception linéaire des apprentissages, programmés dans le temps, séquencés dans leur mise en oeuvre et contraints dans leurs méthodes, à partir d'un entrée par les contenus disciplinaires". Il s'agit d'une "conception mécaniste" qui "renvoie aux méthodes traditionnelles déductives (allant de la règle à l'application) et ne correspond pas à la prise en compte de la singularité et de la dynamique du sujet en formation au sein d'une formation individualisée";

Puce la seconde acception, "plus récente", postule que "le sujet en formation peut construire ses propres savoirs et compétences à partir de mises en situation, de façon individuelle et collective". La modularisation prise en ce sens "consiste à découper des formations en modules distincts" pour "structurer des parcours qui tiennent compte à la fois des objectifs de formation et des acquis de l'apprenant", "reconnaître des acquis à l'issue d'une étape de parcours" et "définir un parcours complémentaire à la suite d'une validation des acquis de l'expérience".

INDIVIDUALISATION ET RELATION PÉDAGOGIQUE

Selon les conclusions du rapport d'Eduter, "la difficulté des acteurs à décoder et à maîtriser les multiples aspects de la formation individualisée peut conduire à une trop forte centration sur la personnalisation de la relation pédagogique qui est la forme la plus visible de l'intervention éducative. Il apparaît ainsi que, "fondamentalement, la personnalisation de la relation pédagogique conduit à réinterroger la conception que l'on a de l'individu, du sujet et de la personne. L'individu peut être considéré dans ses dimensions sociales, culturelles, éducatives ou cognitives, le sujet émerge dans un champ de dépendances et une volonté d'autonomisation tandis que la personne apparaît dans son expression et ses visées d'action."

Eduter associe à la réflexion sur l'individualisation des représentants de l'Enesad, de BNP-Paribas, du Cesi, du laboratoire Cref de Paris-X (Nanterre), de l'établissement public local d'Avize, du ministère de l'Éducation nationale, du réseau Greta, de l'école des Mines de Nantes, de l'IUFM de Bretagne, de l'université de Bretagne occidentale, du groupe de consultants Media T, de l'Afpa, de la CCI de Paris, de la chambre des métiers et de l'artisanat de la Charente et du Cnam.
Le FFFOD, le forum des acteurs de la formation digitale – 4 Avenue du Stade de France, 93210 Saint-Denis - +33 (0) 966 96 06 52