Youtube  Slideshare  RSS  Linkedin  Viadeo

 

Metadata for Learning Opportunities : la future norme européenne

Les conséquences de la future norme européenne MLO[1]

Note d'alerte - Septembre 2008, par Bernard Blandin (groupe CESI / FFFOD)

Le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP[2]) enregistre les diplômes, titres et certificats de qualification délivrés par les branches professionnelles. Dans la pratique, c'est une base de données qui contient et permet de consulter les descriptifs des certifications enregistrées : activités visées, secteur d'activité, éléments de compétence acquis, modalités d'accès, niveau... Par ailleurs, l'offre de formation est décrite par les bases de données des CARIF et de l'ONISEP.

A l'époque de la création du RNCP, suite à la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, aucune norme de description des certifications n'existait et la mise au point du Langage d'harmonisation pour les échanges d'offres de formation (LHEO) apparaissait comme un progrès, mais ce ne sera plus le cas à court terme : le projet de norme européenne Metadata for Learning Opportunities (MLO) propose un modèle européen de données pour décrire les « opportunités d'apprendre », valable quelles qu'en soient les caractéristiques (formelle, non formelle, qualifiante ou non...). Ce projet de norme est porté au niveau du Comité européen de normalisation (CEN) par le comité technique 353 (Information and Communication Technologies for Learning, Education and Training).

Ce projet fédère plusieurs initiatives antérieures, dont une déclinée en France par la sous-direction aux Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (SDTICE) du ministère de l'Education, et qui commence à être opérationelle :
- La spécification Course Description Metadata (CDM), initiée par les norvégiens et mise en œuvre pour le site ECTS (European Credit Transfer System), déclinée en version française par la SDTICE (CDM-Fr) pour la description de l'offre de formation universitaire et par le Royaume-Uni,
- La spécification allemande PAS 1068 "Aus- und Weiterbildung unter besonderer Berücksichtigung von e-Learning - Leitfaden zur Beschreibung von Bildungsangeboten",
- La spécification britannique Exchanging Course-Related Information (XCRI),
- La spécification produite conjointement par la Suède et la Norvège Education Information Mark-up Language (EMIL).

Deux conséquences de l'arrivée de cette norme européenne [3] sont prévisibles :
- la refonte (en cours) de la description de l'offre de formation gérée par les Carif et l'ONISEP, basée sur LHEO, sera à reprendre entièrement,[4]
- la description des certifications enregistrées au RNCP sera à revoir.

La France participe à ce projet via une convention entre la SDTICE et l'AFNOR, et l'implication de quelques organismes privés, qui financent des experts pour participer aux travaux internationaux du Groupe de coordination 36 « Technologies de l'information pour l'éducation, la formation et l'apprentissage » et aux travaux du CEN. Par contre, les autres ministères directement concernés, comme l'Agriculture et surtout la Formation professionnelle sont aujourd'hui totalement absents.

[1] Metadata for Learning Opportunities : titre actuel du projet de norme européenne sur la description des offres de formation en cours de développement par le Comité technique 353 du CEN
[2] Répertoire national des certifications professionnelles, enregistrant les diplômes, titres et certificats de qualification des branches professionnelles.
[3] Une norme européenne s'impose aux Etats membres, elle a valeur de directive.
[4] La DGEFP avait été alertée en juillet 2005, mais n'a pas réagi à l'époque.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le FFFOD, le forum des acteurs de la formation digitale – 4 Avenue du Stade de France, 93210 Saint-Denis - +33 (0) 966 96 06 52