Youtube  Slideshare  RSS  Linkedin  Viadeo

Réforme, FOAD et pédagogie : un vrai enjeu !

boussole

Zoom sur le décret n 2014-935 relatif aux formations ouvertes ou à distance par Jean Vanderspelden

Au cours des 12èmes rencontres nationales du FFFOD qui se sont tenues au CNED-CASSIN à Poitiers les 19 et 20 janvier 2015, nous avons pu faire un premier point d’étape, à l’aune de la mise en place de la nouvelle loi du 5 mars 2014, réforme ambitieuse de notre système de formation(1). Le Centre Inffo qui est intervenu en tout début des ateliers l'a qualifiée de «systémique et dynamique». Mais très vite, sont apparus des éléments de complexité et d’interrogation sur les différents axes de sa mise en œuvre(2), et cela, dans des secteurs, non plus segmentés, mais fragmentés ! 

Nous sommes face à deux réformes : celle concernant la partie du «1%, dite administrée», relevant de conditions d‘éligibilité stables mais avec de nouvelles règles d’imputabilité, et celle relevant du «Plan de formation des entreprises, dite libre(3) » car passant (avec la disparition du 0,9%) d’une obligation fiscale à une forte incitation sociale. Dans les deux cas, il s'agit de donner plus de possibilités à tous les salariés, et surtout ceux qui en ont le plus besoin, de «se former». La DGEFP, qui a participé à distance à nos échanges, a souhaité d’entrée de jeu rappeler deux fondamentaux qui ont présidé à la conception de cette réforme, élaborée avec les partenaires sociaux et les régions :

la logique de rénovation de l’offre pour que les actions de formation ne soient plus conditionnées d’abord par des règles administratives, mais, bel et bien, par des intentions pédagogiques innovantes qui permettent le déploiement d’ingénieries plus ouvertes intégrant, quand c’est utile, la distance au profit des apprenants de plus en plus connectés (pour certains d'entre eux en tout cas). De tous les décrets déjà publiés (au 26/01/2015, on attend toujours celui du S3CP et celui sur la qualité), celui sur les Formations Ouvertes et à Distance (ou FOAD) daté d’août 2014(4) fut très certainement le plus commenté. 

Notre président, J. Bahry, dans sa conclusion, a proclamé «2015, l’an 1 de la FOAD !». Il soulignait ainsi le travail de lobbying du FFFOD depuis 1995 qui a permis de lever les barrières pour qu’un adulte puisse, aujourd‘hui en France, apprendre formellement sans la présence continue de son formateur ! Les pédagogies actives, collaboratives, basées sur l’autoformation accompagnée avec des ingénieries tutorales distantes adaptées, par exemple, n’ont pas, n’ont plus à justifier de la «présence» de l’apprenant mais de son «assiduité». C’est peut-être du coté du «Plan de formation» que l’on peut s’attendre rapidement à la fois à de l’innovation pédagogique(5) et à une ouverture vers les adultes peu qualifiés.

la logique de rééquilibrage vers les personnes les plus faiblement qualifiés est la seconde raison qui a poussé le gouvernement à légiférer. La volonté des pouvoirs publics (Etat et régions) relayée par les partenaires sociaux est de favoriser, dans l’intérêt général, un accès réellement ouvert, tout au long de la vie, aux salariés et aux demandeurs d’emplois les plus fragiles. Plusieurs outils portés par la réforme sont ici mobilisés :

- d’abord, le S3CP(6) dont les actions de formation sont éligibles de droit(7) ;

- le Compte Personnel Formation, associé aux listes ajustables d’actions de formation éligibles, arrêtées par les partenaires sociaux aux niveaux national & régional, avec ses abondements possibles (Entreprise, Région, OPCA, Pôle Emploi, AGEFIPH…) pour les publics jugés prioritaires ;

- le Conseil en Evolution Professionnelle (CEF) avec les 5 réseaux concernés(8) ;

- les actions d’accompagnement de Validation des Acquis de l'Expérieunce (VAE) ;

- mais, aussi et surtout, les actions FOAD (ou multimodales), plus souples répondant mieux aux besoins spécifiques des adultes peu qualifiés, dont les personnes en situation d’illettrisme, salariées ou non. Ces publics seront-ils en mesure d’exercer tous leurs droits, passant en particulier par l’ouverture et la gestion en ligne(9) de leur CPF ? La notice portant les conditions d’utilisation de cet outil en ligne que nous devons tous lire avant d’ouvrir notre espace, compte... 19 pages ! Quid des 2,5 millions de personnes en situation d’illettrisme en France en 2015 ? Quid du développement de la littératie numérique pour tous ? Paradoxe, paradoxe !

Comme Antonio Gramsci, «Pessimiste par l’intelligence mais optimiste par l’espérance », je pense que malgré tout, la formation pour tous et la FOAD restent en partie un combat ! Face à des représentations culturelles assez figées des actions de formation portées par de trop nombreux acteurs de notre domaine d'activité, nous devrons convaincre, encore et toujours, de la pertinence des actions de formation dont l’ingénierie intègre la «Dynamique Espace-temps». Elles sortent du cadre strict de la formule «stage» trop souvent inscrite dans une «Logique de lieu» unique et contrainte ! La technologie numérique est au service la pédagogie.

Prenant en compte tous les échanges et toutes les pistes soulevées au cours de ces rencontres, on peut affirmer que ce nouveau cadre légal nous, acteurs de la FOAD, donne une légitimité inédite et forte pour assouplir nos dispositifs de formation autour de pédagogies plus novatrices dans des écosystèmes d’apprentissage à co-construire. J. Bahry nous a donné RDV, en 2016, en Bretagne pour les XIIIèmes rencontres.

Jean Vanderspelden – membre du FFFOD  – www.iapprendre.fr

http://sites.google.com/site/jvdsconsultant/reformeloi2014  

Janvier 2015

Notes

(1) Qui, pour l’essentiel, repose sur les lois Delors 1971 date à laquelle «Petite Poucette» n’existait pas !

(2) Voir le guide en ligne réalisé par la DGEFP sur la réforme pour les entreprises : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/GUIDE_reforme_formation_professionnelle.pdf 

(3) Le diaporama de JF Cépède du Centre Inffo est consultable à http://fr.slideshare.net/fffod/rforme-fpc-et-foad  

(4) Voir le décret n 2014-935 du 20 août 2014 relatif aux formations ouvertes ou à distance sur le site du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social : http://travail-emploi.gouv.fr/textes-et-circulaires,1651/annee-2014,2223/decrets,2459/decret-no-2014-935-du-20-aout-2014,17971.html  

(5) Voir "L'apprentissage social massif en ligne, le design pédagogique, la pédagogie inversée, AVEC (Apportez Vos Equipements Connectés) ou BYOD, apprendre à apprendre, évaluation dynamique, l’apprentissage événementiel, apprendre par narration, les concepts clés et le bricolage ! sur le blog : http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2015/01/04/les-10-innovations-pedagogiques-qui-feront-peut-etre-2015.html 

(6) Le Socle Commun des Connaissances et des Compétences Professionnelles avec des actions de formation ouvertes devraient être certifiantes pour les adultes faiblement qualifiés. Le référentiel socle : http://www.fpspp.org/portail/resource/filecenter/document/042-00001i-07m/140528-referentiel-socle.pdf  

(7) Voir à ce sujet http://www.demos.fr/chaines-thematiques/compte-personnel-formation-cpf/Pages/formations-eligibles-au-titre-du-compte-personnel-de-formation.aspx 

(8) Conseil en Evolution Professionnelle avec l’appui des Missions Locales, Pôle Emploi, Cap Emploi, l’APEC, le réseau des  FONGECIF plus les organismes désignés par les Conseils Régionaux.

(9) Activation sur le site http://www.moncompteformation.gouv.fr/ à partir de son numéro de sécurité sociael comme identifiant unique. Site national mis à disposition de tous (sauf les fonctionnaires) par la Caisse des Dépôts depuis le 1er janvier 2015.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le FFFOD, le forum des acteurs de la formation digitale – 4 Avenue du Stade de France, 93210 Saint-Denis - +33 (0) 966 96 06 52