Youtube  Slideshare  RSS  Linkedin  Viadeo

2015, l'an 1 de la FOAD ?

arbrevertvert

Article de Loïc Tournedouet initialement édité sur son blog le 20 janvier et reproduit ici avec son aimable autorisation. Son blog : http://innovation-digitale.blogspot.fr/2015/01/2015-lan-1-de-la-foad.html

 

Les XIIème rencontres du FFFOD, qui se déroulaient au Futuroscope de Poitiers, dans les locaux du CNED, étaient placées sous le signe de la nouvelle loi sur la formation professionnelle. Ce billet vous propose une synthèse.

Jacques Bahry ouvre ces rencontres en évoquant l’année 2015 comme l’an 1 de la FOAD. Pour étayer son propos, il observe que ce que le FFFOD préconise et défend depuis toujours est enfin dans l’air du temps.  En 1971 la France était un modèle en Europe. En 2014 elle était en retard pour la raison de non imputabilité ! En 2015 elle a enfin rattrapé son retard.

A sa création, le FFFOD avait questionné ses membres sur leurs besoins et attentes. Leur objectif essentiel était de lever les freins limitant la FOAD. Après plusieurs années de combat, cet objectif est en grande partie atteint grâce à la nouvelle loi sur la formation professionnelle. La FOAD est enfin légitimée comme de la vraie formation. Le législateur a reconnu cette modalité et tranché et en choisissant le terme de FOAD (et non de multimodal). Il reconnait la notion de forfait moyen. Avec ce forfait, l’intérêt des nouvelles technologies est de permettre à chacun d’apprendre à son rythme.

 

Les évolutions de la loi et ses conséquences pour la FOAD demain

Lors de la première séance plénière, Jean-Philippe Cépède, directeur juridique du Centre Inffo présente les grandes lignes de la loi du 5 mars 2014 qu’il présente comme une réforme systémique et dynamique.

Les nouveaux critères légaux reconnaissent la modalité FOAD à la condition que les actions de formation soient réalisées conformément à un programme préétabli qui, en fonction d'objectifs déterminés, précise le niveau de connaissances préalables requis pour suivre la formation. Elles peuvent s'effectuer en tout ou partie à distance, le cas échéant en dehors de la présence des personnes chargées de l'encadrement. Dans ce cas, le programme doit détailler : la nature des travaux demandés au stagiaire, et le temps estimé pour les réaliser; les modalités de suivi et d'évaluations spécifiques aux séquences de FOAD; les moyens d'organisation, d'accompagnement ou d'assistance, pédagogique et technique, mis à disposition du stagiaire.

Seconde famille de conditions, l’organisme de formation doit mettre en place des moyens d'organisation, d'accompagnement  ou d'assistance pédagogiques et techniques adaptés. Pour cela ils doivent décrire les compétences et qualifications des personnes chargées d'assister le bénéficiaire en formation ; les modalités techniques selon lesquelles le stagiaire est accompagné ou assisté (périodes, lieux mis à sa disposition, personnes chargées de l’accompagnement moyens dont il dispose pour contacter ces personnes) ; les délais dans lesquels les personnes en charge de son suivi sont tenues de l'assister en vue du bon déroulement de l'action, lorsque cette aide n'est pas apportée de manière immédiate.

Dans la formation à distance la question de l’assiduité du stagiaire est cruciale vis-à-vis de la réussite et de l’atteinte des objectifs. Pour le législateur cette assiduité contribue à justifier de l'exécution de l'action de formation. Plusieurs éléments sont pris en compte : justificatifs permettant d'attester la réalisation des travaux exigés ; informations et données relatives au suivi de l'action, à l'accompagnement et à l'assistance du bénéficiaire par le dispensateur de la formation ; évaluations spécifiques, organisées par le dispensateur de la formation, qui jalonnent ou terminent la formation.

Concernant les critères d’éligibilité et d’imputabilité du financement de la formation il convient de distinguer deux parties. D'une part le 1% formation qui remplace les 0,5% et 0,2% du 1,6% minimum (1,05% pour les entreprises de 10 à moins de 20 salariés). La nouveauté est que ce 1% est intégralement versé à l'OPCA sans droit de regard de l'entreprise sur son utilisation. D'autre part, les financements directs de l'entreprise qui  restent possibles (0,9% du plan de formation).

ContributionsJPCepede

Financement de la formation professionnelle [Cepede, 2014]

 

Le paiement des frais de formation, par les OPCA est réalisé après exécution des prestations de formation et sur transmission de pièces justificatives, dont les attestations de présence ou les éléments contribuant à établir l’assiduité du stagiaire.

Les employeurs ou les prestataires de formation adressent à l'OPCA qui en fait la demande une copie des feuilles d'émargement à partir desquelles sont établies les attestations de présence, des éléments qui sont pris en compte pour établir l'assiduité du stagiaire qui suit une séquence de formation ouverte ou à distance.

 

Plus de détails sur la présentation : https://fr.slideshare.net/fffod/rforme-fpc-et-foad

 

Les évolutions des usages et des technologies et leur impact sur la FOAD



Lors de cette seconde séance plénière, Eric Bruillard, professeur des universités et directeur du laboratoire STEF, a commencé son intervention par une remise en perspective de l'EAD, la FOAD puis les MOOC.

Puis s'appuyant sur 3 points d'analyse (technologies de communication, technologies du savoir et pratiques sociales) il a présenté les 4 ingrédients d'un MOOC réussi (plateforme, ressources, activités, évaluation).


Plus de détails sur la présentation : 
Une vision des transformations de l’EAD par Éric Bruillard, STEF from FFFOD

 


A l'issue de cette intervention, les participants ont été interrogés sur leurs trois préoccupations principales. Les besoins, usages et technologies les plus cités sont : les LMS, le multimodal et les outils collaboratifs.

Les autres sujets tels mobile learning, tchat, ressources multimédia, MOOC, Serious Games, Réseaux sociaux, webconférences sont aussi évoqués mais ne sont pas systématiques.



Pour aller plus loin...

Site internet : http://www.fffod.fr/ 

Vidéos : http://www.youtube.com/user/LeFFFOD 

Présentations : http://www.slideshare.net/fffod 

Fil Twitter : https://twitter.com/search?q=FFFOD 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le FFFOD, le forum des acteurs de la formation digitale – 4 Avenue du Stade de France, 93210 Saint-Denis - +33 (0) 966 96 06 52