Youtube  Slideshare  RSS  Linkedin  Viadeo

Les Ateliers pédagogiques personnalisés tentés par les « badges »

actualite-de-la-formation

Un article de Béatrice Delamer paru dans le Quotidien de la formation du 31/03/2017. Cet article est diffusé sur le site du FFFOD avec l'aimable autorisation de Centre Inffo.

« Nous cherchons un système de validation souple », a indiqué Isabelle Salvi, de l’Association pour la promotion du label APP (APAPP), lors de la web-conférence Regards croisés sur les badges en formation organisée le 28 mars par le Fffod, Forum des acteurs de la formation digitale.

Elle a exposé aux quelques 150 participants comment le réseau travaille sur le développement d’un processus de reconnaissance des compétences acquises par les apprenants passés par les Ateliers pédagogiques personnalisés et dans quelles condition il envisage d’utiliser le « badge ».

Cet outil de « certification d’un nouveau genre » tel qu’elle l’a qualifié, est une image symbolique sur laquelle sont mises des « meta-données » portées par un fichier PNG, par exemple, a expliqué Serge Ravet, directeur de l’Innovation à Adpios. Sur celui-ci sont indiqués : qui est le porteur du badge, son émetteur, quels sont les critères nécessaires et les preuves associés à son obtention. «  Son atout est qu’il est vérifiable  » a-t-il pointé.

Grâce aux badges et à leur « endossement » possible par des organisations ou des personnes différentes de l’émetteur ou du porteur, Serge Ravet voit un chantier passionnant se dessiner pour rendre visible les reconnaissances informelles  : « le badge a été souvent utilisé pour reconnaître formellement des savoirs informels. À l’avenir, il y a un territoire intéressant à explorer, notamment dans le cadre des APP, c’est comment utiliser les pictogrammes des badges pour rendre visibles les reconnaissances informelles » a-t-il expliqué.

Un intérêt qu’a confirmé Isabelle Salvi : « Nous cherchons à développer une méthode de formalisation qui soit en cohérence avec la démarche APP. C’est ce qui nous amène à nous intéresser au badge, comme outil numérique pour répondre à notre vision de validation des compétences clés [2], ce que nous appelons la certification d’un nouveau genre. » ajoutant que l’APAPP veut « oser une nouvelle voie de la certification » fondée sur la constitution d’un dossier de preuves : « nous voulons certifier par les preuves et non l’épreuve » a-t-elle résumé.

Cet outil leur apparaissant donc « cohérent » avec leur démarche, elle a indiqué que l’APAPP réfléchissait actuellement à la construction de badges numériques pour 6 compétences polyvalentes (communiquer, coopérer, agir avec méthode, exercer sa créativité, raisonner avec logique, exercer son sens critique et éthique), qui font partie des 8 compétences clés. Ils pensent proposer ces badges avec des degrés de complexité (agrémentés d’étoiles selon la complexité ou la longueur de la formation). Le réseau travaille aussi à la production de portefeuilles de situations d’apprentissage et d’ateliers thématiques pour construire l’architecture des badges, ainsi qu’à la production de badges répondant aux besoins des apprenants.

Visionner l’intégralité de la Webconférence sur le site du Fffod

Notes

[1] Dans le cadre de leur projet CCE qui consiste en la reconnaissance, la valorisation et la validation des 8 compétences clés européennes.

[2] Dans le cadre de leur projet CCE qui consiste en la reconnaissance, la valorisation et la validation des 8 compétences clés européennes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le FFFOD, le forum des acteurs de la formation digitale – 4 Avenue du Stade de France, 93210 Saint-Denis - +33 (0) 966 96 06 52