Youtube  Slideshare  RSS  Linkedin  Viadeo

« La création d’un fonds commun de ressources pédagogiques sera soumis au vote budgétaire régional en 2012 » (Isabelle Gaudron, vice-présidente de la région Centre)

Article du Quotidien de la Formation du 16/11/2011 de Benjamin d'Alguerre reproduit avec l'aimable autorisation du Centre Inffo.

La Région Centre s’est considérée « honorée » et « flattée » d’avoir été l’hôte des neuvièmes rencontres du Forum français de la formation ouverte à distance (FFFOD) du 14 au 16 novembre 2011. D’autant que le thème de ce colloque, "La montée en puissance des formations numériques et les nouveaux défis de la formation", entrait en adéquation avec les ambitions affichées par cette Région depuis les premières expérimentations "Visa" entamées en 2004.

« Le premier programme Visa, en date de 2004, avait pour ambition de former nos concitoyens à l’usage d’Internet » explique Isabelle Gaudron, vice-présidente (PS) de la Région, en charge des problématiques d’insertion, d’apprentissage et de formation tout au long de la vie, dans un entretien accordé au Quotidien de la formation le 17 novembre. « Les six Visas développés jusqu’à présent ont pour objectif aux répondre aux besoins spécifiques des populations décrocheuses et qui sont sorties du système scolaire depuis au moins six mois. Cependant, de nombreux publics sont susceptibles de se former par le biais de ces dispositifs. Il peut aussi bien s’agir de jeunes venant de quitter le système de formation initiale que de mères de familles soucieuses d’apprendre de nouvelles compétences ou de salariés souhaitant développer leurs connaissances ».

Un système ouvert à tous, donc, utilisé par près de 2 500 habitants de la Région chaque année. Mais, en 2010, un important effort a été apporté au développement des savoirs de base pour les publics en difficulté. Un travail de groupe qui a impliqué, outre la Région, de nombreux organismes de formation de toutes tailles. « Les formateurs se sont réunis afin de créer des modules homogènes et adaptés » souligne l’élue régionale.
Après une phase initiale de test (« auprès d’un vrai public » insiste Isabelle Gaudron), ce nouveau Visa est désormais accessible sur la plateforme Libres Savoirs, mis à disposition du public par le Conseil régional. « On pensait jusqu’alors que la FOAD représentait un système de formation adapté pour les personnes disposant d’un haut de niveau de qualification. Mais ce n’est pas le cas » a-t-elle indiqué, précisant même que la formation à distance était susceptible de « débloquer l’accès aux savoirs de base pour les populations en difficulté ».

Une e-solution ayant inspiré d’autres Régions puisque, actuellement, la Bretagne s’en est inspirée pour créer son propre Visa. Sur un plan technique, les publics concernés peuvent évidemment se connecter depuis leur domicile, mais plusieurs organismes (ainsi que des mairies, des sièges associatifs…) ont reçu des financements régionaux pour créer des lieux spécialement dédiés au sein desquels ces personnes peuvent accéder au Net et bénéficier de la présence d’un accompagnateur afin d’accéder à la plateforme. « Chacun peut donc suivre son propre rythme » précise Isabelle Gaudron. De manière concomitante, le Conseil régional a mis en place un système de têtes de réseaux chargés de coordonner les différents acteurs. Des pilotes pas nécessairement institutionnels puisque des associations ou des Greta peuvent occuper cette fonction.

La Région Centre a cependant fait le choix de se montrer davantage exigeante vis à vis des organismes de formation qui répondent à la commande publique. « Si nous devenons plus exigeants, c’est parce que nos concitoyens le deviennent également » souligne l’élue régionale. Aussi, dans le cadre du dernier CPRDFP signé, le Conseil régional a choisi d’observer le niveau de formation et de réactivité de ces organismes en matière de FOAD et d’accompagner leurs politiques de développement numériques, afin de ne pas observer la constitution de "no man’s land" territoriaux au sein desquels les publics seraient trop éloignés des possibilités de formation. « La création d’un fonds commun de ressources pédagogiques sera soumis au vote budgétaire régional en 2012 » avertit Isabelle Gaudron. « Nous souhaitons que les organismes qui répondent à la commande publique contribuent à associer leurs contenus à ceux, publics, déjà disponibles sur la plateforme Libres Savoirs ». Un travail déjà entamé avec le réseau local des CFA qui alimentent les ressources régionales en informations concernant les métiers auxquels ils préparent.

L’élue régionale ne souhaite pas limiter cette initiative à la région Centre. « Nous échangeons avec d’autres Régions, comme la Bretagne pour le développement de sa propre plateforme, mais aussi avec Provence-Alpes-Côte-d’Azur sur des projets de CV en ligne. Plus nous échangeons nos ressources, plus le grand public en bénéficiera. Actuellement, plusieurs régions se sont assises autour de la même table afin de développer des "serious games" valables pour nous tous ».

Le FFFOD, le forum des acteurs de la formation digitale – 4 Avenue du Stade de France, 93210 Saint-Denis - +33 (0) 966 96 06 52